Surf trip sur l’île de Thulusdhoo aux Maldives

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Des vagues parfaites pour un coût accessible, je vous raconte mon surf trip aux Maldives.

Les Maldives, j’en avais vaguement entendu parler mais c’était pour moi une destination chère, voire très chère et qui était réservée exclusivement aux boat trips. Mais lors de mon dernier trip sur les îles Mentawaï, j’ai rencontré un groupe d’espagnols qui connaissaient bien les Maldives et ils m’ont donné quelques bons tuyaux que je partage volontiers avec vous aujourd’hui dans cet article. Vous allez voir, c’est finalement beaucoup plus accessible qu’on ne pourrait le croire.

Et c’est parti pour des vagues parfaites, une eau turquoise, des plages paradisiaques et des poissons dans tous les sens !

J’arrive à Malé, la capitale des Maldives, début septembre et, d’après les locaux, les meilleurs mois pour surfer sont août et septembre mais la saison surf s’étend d’avril à octobre.

Conseil : les trente dernières minutes de vol sont justes incroyables avec vue sur les atolls et son eau turquoise. Essaye d’arriver en journée et prends un siège côté hublot pour profiter un max de cette vue paradisiaque.

A savoir : prévoir du cash en arrivant à l’aéroport car il n’y a pas de guichet sur l’île. Il est tout de même possible de payer en USD ou en euros la plupart du temps mais le taux de change n’est pas avantageux.

Thulusdhoo

Mon premier stop est l’île de Thulusdhoo à une trentaine de kilomètres au nord de Malé.

Trajet :

Pour rejoindre Thulusdhoo de Malé, deux solutions :

–          Prendre le ferry pour 3 USD, le trajet dure 1h30, c’est la meilleure option si tu as le temps et surtout si tu peux le prendre car il n’y en qu’un seul par jour.

–          Prendre un speed boat pour 30 USD, le trajet dure 30 minutes, il y en a 3 ou 4 par jours.

A savoir : un petit surplus est demandé pour transporter les planches de surf.

Les spots de surf :

Le spot de surf de Cokes

Son nom Cokes ou Cola’s vient de l’usine Coca Cola qui est sur l’île. La vague est accessible à pied, il faut traverser une petite rivière avec plus au moins d’eau selon la marée puis se jeter à l’eau au milieu des cailloux.

Ça passe sans chaussons mais au moins pour la première session je te conseille d’en mettre car des oursins se cachent entre les rochers.

La droite est longue, rapide et tubulaire. Un paradis pour les regulars, moins facile pour les goofys en backside.

Il faut bien choisir sa vague car beaucoup ferment, en revanche tu peux sortir le barrel de ta vie.

Ça surfe à toutes les marées mais le spot est plus difficile à marée haute car pas mal de jus.
Parfois du monde à l’eau, parfois personne… là je n’ai pas compris !

Un petit aperçu en image: 

Le spot de surf de Chicken:

Une gauche qui fait penser à l’Indo. Très longue avec une section à barrel à la fin. Ma vague préférée du trip. La vague gonfle un peu avec plus d’eau à marée haute.

Des bateaux font des allers-retours toute la journée entre Thulusdhoo et Chicken pour 10 USD. La vague casse dans pas mal d’eau, pas de danger particulier, elle est accessible à tous.

Dans l’eau ne sois pas surpris de croiser des dauphins, raies Manta, tortues et même requins. Pas de panique ce sont des requins de récifs totalement inoffensifs.

Bon plan : mange local chez Byyoni pour environ 5-6 USD et prends une chambre dans une guesthouse sur l’île. Niveau budget, les premières chambres commencent à 30 USD par nuit.

Une première partie de trip avec des vagues de classe mondiale et une ambiance à la cool sur l’île avec les locaux. Je continue le surf trip aux Maldives sur l’île de Himmafushi avec les spots de Sultan et Jailbreak.

Tu peux retrouver tous mes conseils et astuces pour préparer ton prochain surf trip dans mon guide, clique ICI pour en savoir plus.

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *