Surf trip en Sardaigne

Facebooktwitterredditmail

Quoi ! Un surf trip en Sardaigne ? Mais y’a des vagues en Méditerranée ? Vous partez pêcher ? Voilà ce que j’ai entendu le plus souvent avant de partir. Et bien je vais spoiler l’article de suite, OUI il y a bien des vagues à surfer en Sardaigne et même de très bonnes vagues.

Fin Octobre, nous prenons le dernier vol de la saison entre Bordeaux et Cagliari. L’avion est à moitié plein, nous arrivons à destination au bout de 1h30, ce n’est vraiment pas loin la Sardaigne 🙂

L’aéroport est vide, nous réceptionnons le boardbag et filons récupérer notre voiture de location, une Lancia made in Italie, on y est !

A savoir :

Avec Volotea, les billets peuvent être vraiment pas chers, 9 euros pour nous cette fois-ci. En revanche, la compagnie nous a facturé 60 euros pour les planches de surf.

La Lancia équipée de barres de toit, on part pour 1h30 de trajet en direction de la ville de Mandriola située sur la péninsule de Putzu Idu. De nombreux spots de surf avec différentes orientations sont présents sur la zone, ce qui multiplie les chances de scorer de bonnes sessions.

Au petit matin, premier check surf, avec le spot de Mini Capo qui est à une minute à pied. C’est flat, ça commence mal et le doute s’installe. Et s’il n’y avait pas de vague en Méd…

Nous continuons vers le spot suivant, nous apercevons les premières lignes de houle. Il y a bien une petite droite propre mais pas assez gros pour surfer.

On part checker, la face nord de la péninsule, les routes ou plutôt les chemins sont plus adaptés aux 4×4 qu’à notre petite italienne, c’est l’aventure, the search !

Entre le sable, les trous et les flaques d’eau énormes, nous arrivons finalement sur le spot de Sa Mesa Longa.

Sa Mesa Longa

Il y a une longue plage, une petite île se trouve au milieu juste devant, la vague est juste derrière, on a d’ailleurs du mal à la voir. On croise nos premiers surfeurs, ça surfe !

Ils sont 10-15 à l’eau, le pic gauche-droite ne paraît pas ouf avec des vagues d’un mètre mais on tente la session. Mise à l’eau en longeant l’île par la gauche, pas de barre, pas de cailloux, c’est easy :).

Y’a du monde à l’eau mais l’ambiance est bonne, ça tourne bien, il y beaucoup de vagues qui passent.

Il y a un take off rapide qui pousse sur la gauche, puis la vague ramollie.

On finira à 5 à l’eau, bonne première session de surf.

Sortie à la fin de la gauche sans problème, il y a une zone sans eau avec du reef recouvert de mousse, attention aux oursins.

Sa Mesa Longa est le spot que nous avons le plus surfé, quasiment tous les jours du trip. La vague tient bien le vent onshore, se surfe à toutes les marées et marche petit comme gros.

Conseil :

Les locaux ne sont pas matinaux, en mettant le réveil à 7h00, il y a de grandes chances pour que le spot soit à vous 😉

A savoir :

En novembre, vous êtes complètement hors saison alors j’imagine qu’il y a des commerces et du monde en plein été, mais là, nous étions dans une ville morte. Ne comptez pas trop sur les animations dans le coin, par contre si vous voulez être au calme c’est le paradis.

Pour trouver de quoi faire les courses et sortir, il faut prendre la voiture jusqu’à la petite ville de Riola Sardo à 15 kilomètres.

Conseil:

Notre coup de coeur du surf trip, arrêtez-vous à la pizzeria Ginestra, les pizzas ne sont pas chères, grandes et c’est bon 😉

Capo Mannu

C’est le spot connu de Sardaigne, en tous cas celui que je connaissais avant de partir.

Nous avons eu le spot on fire un soir au coucher de soleil. Les couleurs étaient magnifiques, le plan d’eau glassy, de belles lignes rentraient, il y avait 1,2m et 6 à l’eau, c’était juste parfait !

La droite est top à surfer, facile à prendre, pas trop molle, pas trop speed, la nuit est juste tombée trop vite ce soir-là.

On n’aura pas eu l’occasion de surfer une seconde fois ce spot lors du surf trip, c’est bien dommage…

S’Archittu

Le spot de surf est à quelques kilomètres au nord de Capo Mannu, c’est une longue droite de reef qui marche par grosse houle de sud-ouest. La vague tient bien le vent onshore, une bonne option quand les spots de la péninsule ne fonctionnent pas.

Mini Capo

Soft board

Le spot est pas mal fréquenté, la gauche et la droite se surfent. Des sections à tube et si la houle est assez grosse, plusieurs vagues s’enchaînent dans la baie.

En conclusion:

Ce surf trip en Méditerranée était une première et nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Au final, nous avons eu du surf tous les jours du trip avec des spots variés, des vagues de qualité et des sessions costauds.

Je me rappelle d’une session mémorable que nous avons eue à Sa Mesa Longa avec des sets à 2 mètres, oui oui 2 mètres (et je ne suis pas marseillais…).

On n’a pas eu l’impression d’être en Méditerranée tellement les vagues étaient régulières.

Bon surf et à bientôt pour de nouveaux récits de surf trip.

Brice 😉



Comment scorer en surf trip?

Clique ICI pour en savoir plus.



Facebooktwitterredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *