Snorkeling avec le requin-baleine à Coiba

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Après un surf trip à Bocas del Toro bien chargé de sessions mémorables, nous décidons de scinder le trajet retour vers Panama city en deux et de faire un stop à Santa Catalina.

Situé sur la côte pacifique du Panama, le village de Santa Catalina possède l’une des meilleures vagues d’Amérique centrale. Alors même si le mois de janvier n’est pas la meilleure période pour le surf, il fallait quand même tenter le coup.

Nous arrivons dans l’après-midi, il fait beau et chaud et nous sommes en pleine saison sèche, les prochaines pluies sont prévues en avril. Cela contraste avec le climat de Bocas del Toro sur la côte Caribéenne où à l’inverse, c’est la saison des pluies. Nous faisons un premier repérage des lieux et nous tombons sur la grande plage de sable noir d’Estero, un cadre de carte postale !

estero beach

Les vagues sont petites, pas de quoi se mettre à l’eau et malheureusement pour les jours suivants, leur taille est prévue à la baisse, ce n’est pas gagné pour le surf. Plan B, nous prenons la décision de faire du snorkleing sur l’île de Coiba.

Plongée et aventure sur l’île de Coiba

L’île de Coiba est une réserve naturelle classée à l’Unesco, elle est souvent comparée aux Galápagos. C’est l’un des lieux où la nature est la mieux préservée de toute l’Amérique !

marche
Marché ambulant, il nous faut prendre des forces pour notre journée !

Nous embarquons le matin vers le parc national de Coiba, la première plongée est à une quarantaine de minutes de bateau de Santa Catalina, le spot est connu pour le requin-baleine, rien que ça !

Notre première rencontre est celle d’un serpent jaune fluo, superbe mais très dangereux. Des minis méduses sont aussi de la partie, rien de méchant mais ce n’est pas très agréable. Malheureusement pour nous, pas de requin-baleine aujourd’hui !

Sur le second spot de plongée, nous voyons des requins à pointes blanches à plusieurs reprises. L’animal fait environ 2 mètres et il est plutôt craintif, pas facile à approcher en apnée.

snorkiling shark

Les requins ne sont pas du tout agressifs, nous sommes bien loin de l’image souvent donnée par les médias.

shark

shark 1

Nous faisons escale sur la terre ferme pour nous restaurer mais aussi nous enregistrer auprès des gardes du parc. L’enregistrement est de 20$ et surtout ne pas oublier un document d’identification.

L’endroit est paradisiaque !

coiba

La journée se poursuit avec une troisième plongée autour d’une petite île entourée de récifs coralliens.

isla

On n’est pas bien là !

Nous croisons également des murènes, des tortues et des bancs de poissons. La faune marine est vraiment très riche, j’en prends plein les yeux.

fish
Là y’a du poisson !

Et pour finir cette sortie dans la réserve de Coiba en beauté, nous rentrons accompagnés par les dauphins.

dauphins

Apéro piña colada à base d’ananas du Panama face au sunset pour fêter cette journée pleine de rencontres et de paysages terrestres et marins de toute beauté.

sunset

Requin-baleine et pêche avec les locaux

Le lendemain, les vagues ne sont toujours pas là, nous repartons en mer en compagnie de pêcheurs locaux avec l’objectif de revenir avec quelques poissons.

Ce matin, l’eau est plus fraîche et le plancton plus abondant, un bon point pour voir le requin-baleine manqué la veille. On enfile les palmes, le masque et le tuba, et nous partons en mode recherche. Nous apercevons une raie mais toujours pas de requin-baleine. Après bien 20 minutes et alors que nous étions sur le point de repartir, une masse énorme nous passe sous les palmes, il est bien là celui que nous cherchons, le requin-baleine. Il fait 4-5 mètres, c’est un petit… Il bouge à peine sa nageoire et pourtant il est difficile à suivre tellement il avance vite. Il ouvre la gueule et remonte, à ce moment-là nous en sommes vraiment très proche, on pourrait le toucher, c’est vraiment fou !

requin baleine

Tout excité de cette rencontre, nous poursuivons la journée par la pêche de quelques bonites et un wahou, c’est ce que l’on dit lorsque ce poisson est dans votre assiette !

 fishing

Bilan de ce passage à Santa Catalina au Panama:

Pas de surf à Santa Catalina mais vraiment une super expérience. Le parc naturel reste préservé et la plongée y est exceptionnelle. Bien que ce soit un petit village, de nombreuses activités sont à pratiquer comme le canoë, le cheval, la plongée, la pêche, le surf bien sûr et sans oublier le farniente. Un petit paradis !

Infos pratiques:

Trajet Almirante – Santa Catalina en bus:

  • Bus de Almirante à Santiago = 18.75 $ + 5 $ pour la planche de surf
    Environ 7 heures
  • A Santiago il faut changer de terminal, environ 15 minutes à pied
  • Bus de Santiago à Sona = 2 $ + 1 $ pour la planche de surf
    Environ 2 heures
  • Bus de Sona à Santa Catalina = 5 $ + 1 $ pour la planche de surf
    Environ 1 heure 45

Merci à Watching Dolphin pour les photos et les 2 jours passés ensembles :)

Commandez la carte du monde des spots de surf:

Abonnez vous à la page Facebook pour ne rien louper des prochains voyages.

Le guide pour préparer et réussir votre surf trip est maintenant disponible en cliquant ici.

Libro Fabien 12072016 cover

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *