#2 TDMS : La côte ouest de Sumbawa

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Il est 6h30 du matin, notre chauffeur de taxi arrive avec une heure d’avance pour partir sur la côte ouest de Sumbawa. Nous voici partis pour un long périple où nous avons mixé taxi, bus et auto stop, 13h30 de trajet au total pour rejoindre Jelenga Munia.

La traversée de l’île de Sumbawa a été rude mais nous avons pu apprécier la beauté de celle-ci, sur la route où montagnes, baies, plages, forêts et rizières s’enchaînent.

SUNSET SUMBAWA

Le lendemain matin, le swell n’est pas là mais les locaux nous affirment que c’est en train de rentrer. ils nous ont même conseillé d’aller faire un tour à Maluk, nous essayons de trouver un scooter mais c’est impossible. La journée sera petite marche, fléchettes et cours d’indo avec les jeunes locaux.

Le jour suivant le spot de scarreef est toujours flat mais hors de question de rester planter. On se lance sur de l’autostop avec les planches de surf sous le bras. Le premier à s’arrêter (1min30 après avoir commencé) est en mobylette avec un gérican d’essence de peut-être 50 litres. Notre première réaction est que ce n’est pas possible à 3 avec les planches et le gérican. Mais il insiste et nous acceptons, ce fut un grand moment qui s’est bien terminé.

Arrivés à Maluk, le spot « world class » supersuck ne fonctionne pas non plus. Nous prenons alors un second véhicule en autostop (cette fois ci un pick up avec la clim) qui nous amène sur le spot de Yoyo’s.

C’est beau, il y a des vagues mais il y a un gros vent onshore, décidément la chance n’est pas avec nous. Seb se met quand même une petite session pour le fun. Une famille nous ramène à l’hôtel directement, vraiment des gens super gentils. De retour à la chambre le vent à tourné offshore, nous pouvons enfin surfer scarreef. La vague à des sections à tubes, nous sommes 4 à l’eau, c’est parfait, enfin !

SUMBAWA SURF TUBE SCARREEF

Le jour suivant, les conditions sont sympas, le spot de little bingin juste en face de notre chambre offre quelques petits tubes d’environ 1,2m. Seb se met à l’eau en premier, lorsque je le rejoins, j’aperçois une grosse trace rouge dans le dos de son tee shirt. Il s’est fait enfermer dans un tube puis s’est fait traîner sur le corail coupant comme des lames de rasoirs. Mais nous continurons à surfer ensemble jusqu’à la fin de la session. Un warrior ce Seb ;). Comme on me l’a souvent répété lors de mes différents voyages, plus c’est petit plus c’est dangereux. Jeremy Flores à qui c’est arrivé il y a quelques semaines, me le confirme.

En sortant de l’eau, on constate les dégâts sur le dos de Seb et je commence à lui passer du citron sur toutes les plaies (un bon truc de surfeur mais nécessaire pour tuer le corail vivant incrusté dans le dos). Pour Seb, c’est antibiotique, antiseptique et plus de surf jusqu’à la fin du trip.

SUMBAWA SURF ACCIDENT CORAIL

Pendant ce temps-là, un bateau avec une dizaine de pro scorent le spot de scarreef qui s’est réveillé, les vagues sont dingues, mais là aussi il y a de la casse, décidément les spots on l’air chaud ici.

Dernier jour de surf à Sumbawa, le swell est bien là et c’est bien fat, il y a 8 pieds tubulaires sur le spot de scarreef et personne à l’eau. Un peu refroidi par l’accident de Seb mais bien motivé, je pars avec deux australiens tenter ma chance. Arrivé au pic, je prend directement une grosse gauche et me retrouve dans le plus gros tube de ma vie une vision incroyable, la vague ferme et je me retrouve sous l’eau comme dans une machine à laver. Je ressors la tête de l’eau, je n’ai pas touché le corail mais j’ai une dérive en moins, retour sur la plage. Je change de planche et repars à l’eau mais sur le spot de little bingin qui est « plus cool » mais toujours avec des vagues parfaites.

Départ de scarreef pour Bali via Lombok = trajet interminable = 1H de Touctouc, 1h de « fast » boat, 6H de bemo et 6h de ferry.

TOUCTOUC SUMBAWA SURF TRIP INDO

Nous passerons la nuit à PadangBai pour repartir par un dernier bus le lendemain pour Kuta à Bali.

Infos pratiques :

  • Hébergement :

A Jelenga : Je n’ai pas le nom de l’hébergement mais c’est en face du spot : 150 000 Rp / Chambre double

A PadangBai: Mades Homestay = 150 000 Rp / chamber double

  • Transport :

Taxi :

Pantai Lakey – Dompu = 350 000 Rp (1H),

Bus:

Dompu – Sumbawa Besar = 150 000 Rp (5H)

Sumbawa Besar – Taliwang = 30 000 Rp (4H)

Voiture:

Taliwang – Jelenga = 100 000 Rp (1H)

Touctouc:

Jelenga – Benete = 100 000 Rp (1H)

Fast boat:

Benete – Kayangan = 125 000 Rp (1H)

Bemo :

Kayangan – Mataran = 200 000 Rp (4H)

Mataran – Lembar = 150 000 Rp (2H)

Ferry:

Lembar – Padangbai = 40 000 Rp (6H)

Tu peux retrouver tous mes conseils et astuces pour préparer ton prochain surf trip dans mon guide, clique ICI pour en savoir plus.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *