Surf trip en Equateur : Mompiche

Facebookredditmail

On est le 26 décembre et c’est le ventre bien rempli et la peau bien blanche que je décolle pour l’Amérique du sud afin d’y prendre un bon bain de soleil et surfer les meilleures vagues d’Equateur.

Dans un premier temps, je prévois de m’arrêter à Mompiche au nord du pays puis de descendre par la côte jusqu’à Montanita plus au sud.

Entre ces deux lieux, la côte regorge de spots vierges à surfer et si vous louez un 4×4, c’est une belle occasion de découvrir le pays et surfer des vagues « tranquillou ».

Mompiche

C’est après quelques péripéties entre mon vol loupé et mes planches perdues (merci Iberia…) que j’arrive à Quito. Je continue mon périple avec 7 heures de voiture vers Mompiche. La route est sinueuse, passe au milieu de la jungle et des cultures de cacao, il n’y a pas de doute, l’hiver français est loin, l’aventure et les vacances commencent.

J’arrive le soir, exténué après deux jours de voyage sans compter le décalage horaire. Au petit matin, au café je rencontre un surfeur suisse, on débriefe rapidement sur les conditions à venir pour les prochains jours.

« Il y a peu de houle, c’est petit mais le vent est faible », bon ça s’annonce moyen tout ça surtout que je n’ai pas mon matos…

Le village de Mompiche :

En suivant, je pars faire mon premier check surf, je loge dans un camping à l’extérieur de la ville mais tout est proche ici. Je remonte la rue principale en direction du front de mer, ma sensation c’est qu’on est au bout du monde et ça me plaît !

Quelques hostals et restaurants, le lieu reste touristique mais on est très loin des gros complexes de béton.

Niveau surf, c’est trop petit pour le moment.

En ville, je n’ai trouvé qu’un endroit où louer du matériel de surf, retour au camp, prêt pour une session.

Conseil : venez avec votre équipement de surf.

Conseil : retirez du cash avant de venir car le premier distributeur est à 1h30 de trajet

La houle n’est pas assez conséquente pour le spot principal de la punta. Mais le propriétaire du camp où je vis est surfeur, je le suis sur le spot de playa negra à 2,5 km.

Sur la route, le bitume me chauffe les pieds, ne faites pas comme moi, prenez des chaussures… On tente de faire du stop pour raccourcir le trajet, bingo en 2 minutes on se retrouve à l’arrière d’un pick-up.

Les spots de surf de Mompiche :

Playa negra

Première session en Equateur, le spot est un beach break avec des pics aléatoires. On est 4 à l’eau, en short l’eau est vraiment bonne. Des gauches, des droites passent c’est un beau spot sympa à surfer.

Comme son nom l’indique, la plage est noire et particularité, il y a différents minéraux dans le sable dont du titane. La densité du sable est vraiment importante et cela se ressent si bien qu’il est bien lourd en en prenant dans la main.

La plage a d’ailleurs été creusée de plusieurs mètres pour en exploiter les minéraux ce qui a, malheureusement, en partie détruit le lieu.

Les vagues sont cools à marée haute et ne marchent pas à marée basse (je n’ai pas eu l’occasion de tester la marée basse). Profitez des journées avec du vent faible ou offshore car le spot n’est pas abrité et est sensible au vent.

La punta

credit @roam

Le lendemain, mini poussée de houle, je pars faire un tour sur le spot de la Punta.

credit @coastallivingecuador

Une des meilleures, voire la meilleure vague du pays. C’est un point break en gauche qui déroule sur pas mal de mètres, je ne sais pas combien mais assez pour vous casser les jambes.

Le meilleur moment pour surfer la vague est à marée basse. S’il y a peu de houle, la vague disparaît à marée haute pour laisser place à un lac.

Plusieurs sections dont une section à tube au take off, bon ça dépend de la houle car je n’ai pas eu plus de 80cm lorsque j’étais sur place.

La vague déroule le long d’une petite falaise ce qui protège le spot du vent, le spot a été clean toute la semaine.

A savoir :

Pour les débutants le spot est super bien pour apprendre à surfer, la vague déroule bien et la fin de la vague casse uniquement sur du sable et où vous avez pied.

C’est le spot de surf à voir en Equateur !

J’ai vite pris le rythme de Mompiche, les journées se sont enchaînées en : café, session de surf, menu del dia, sieste, session de surf, bière, repeat 🙂

A savoir :

Plusieurs restaurants proposent un menu du jour avec plats locaux composés d’une soupe (ok il faut se motiver pour la boire quand il fait 30°C) puis d’un plat principal avec souvent des crevettes ou du poisson et un jus de fruit pressé et tout cela pour $3

Pétage de bide assuré 🙂 !

Le trajet vers Mompiche :

Je préfère vous prévenir, le pays est petit mais les trajets sont longs, voici quelques options pour rejoindre le spot de surf de Mompiche depuis l’aéroport de Quito.

En bus :

L’option la plus économique mais pas la plus reposante :

Airport-Rio Coca (bus vert $2)

Rio Coca – Carcelén Terminal (taxi $5)

Carcelén – Esmeraldas (Trans Esmeraldas $10)

Esmeraldas – Mompiche (Bus Costeñita or Pacifico $3.50) = 11-12heures

En taxi :

C’est le choix que j’ai fait et l’option la plus confortable. Si vous êtes plusieurs vous pouvez diviser le prix :

Prix = $150 pour 6-7 heures

Il y a aussi des vols de Quito vers Esmeraldas autour des $80 puis bus ou taxi 1h30

Pensez bien à prendre en compte le surplus des planches et un peu de marge entre les avions.

Je continue le surf trip en Equateur avec le spot de surf le plus connu du pays dans la station balnéaire de Montañita.

Comment scorer en surf trip?

Clique ICI pour en savoir plus.

Facebookredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *