Surf trip au pays de la Guinness, l’Irlande

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Fin octobre, je décide de partir en surf trip en Irlande. A cette période les températures ne sont pas trop froides et c’est l’occasion de surfer de belles vagues avec moins de monde à l’eau, voire personne :-), si si c’est encore possible, la preuve en image :

somrwhere-a-frame
Cette vague vierge n’attendait que nous pour être ridée.

Après un vol direct Bordeaux – Dublin en moins de deux heures, me voici arrivé à la capitale Irlandaise.
Je récupère une voiture de location et je continue le trajet vers le nord, direction Bundoran. C’est dans cette petite ville que se trouve la fameuse vague The peak mais c’est aussi un point stratégique pour explorer la région qui abrite un bon nombre de spots de surf de qualité.
Après avoir quittée l’autoroute de Dublin, ce qui n’est déjà pas si simple car il faut s’habituer à la conduite à gauche, vous passerez rapidement sur des petites routes de campagne ; j’avais l’impression d’être dans un rallye.

roadComptez environ 3 heures entre Dublin et Bundoran.

  • Bundoran

Bundoran est une station balnéaire, les irlandais y viennent pour les vacances et les weekends, bon les surfeurs eux sont là dès qu’il y a des vagues.

The peak :

Le spot de The peak se situe en plein dans la ville, du coup si vous n’avez pas de véhicule ce n’est pas un problème.
C’est une vague world class qui forme un pic gauche – droit parfait sur une dalle rocheuse. La droite est plus courte que la gauche mais aussi plus creuse. La gauche est plus une vague longue à manœuvre mais elle peut aussi tuber.

tube-peak-rightLe spot marche mieux à marée basse, il y a donc du monde à ce moment-là.

Conseil : s’il y a un peu de taille, la marée haute peut être une bonne option pour travailler les manœuvres, nous avons scorer The peak à deux à l’eau en plein après-midi avec des sets à deux mètres, c’était parfait !

Attention tout de même, la vague est puissante et loin du bord, ne sous-estimez pas la taille des vagues.

A cette période, l’eau est à 13°C, avec ma combinaison 4/3 + chaussons, ça passe mais prévoyez les gants et cagoule si vous êtes frileux.

Halloween :

Ce qu’il faut savoir c’est que les Irlandais sont ultra cools, accueillants et très bons pour mettre de l’ambiance. Alors si vous partez pour Halloween, prévoyez votre déguisement parce qu’il ne plaisante pas avec ça. Clairement je me suis retrouvé dans une embuscade haha…

halloweenDes spots à découvrir :

Autour de Bundoran et en Irlande de manière générale, il y a de nombreux spots à découvrir. La côte est beaucoup découpée ce qui crée des pointes, des mini baies, autant d’opportunités pour trouver un spot à l’abri du vent ou du monde.

Un conseil, EXPLOREZ ! Cela vaut vraiment le coup…

Pour ceux qui connaissent Bingin à Bali sachez qu’il y a la même en eau froide.

tube-secret
Des tubes jusqu’à la nuit.

Rossnowlagh :

L’Irlande peut être une destination surf de grosses vagues mais pas que. A une vingtaine de minutes en voiture de Bundoran, la longue plage de Rossnowlagh est parfaite pour les débutants ou pour ceux qui veulent s’entraîner sur du beach break, il y a d’ailleurs plusieurs  écoles de surf.

Conseil : Allez boire une bonne Guinness au Smugglers, la terrasse domine toute la plage, la vue est top.

guinness

  • Easky

J’ai passé la deuxième partie de mon surf trip, un peu plus au sud, à Easky. C’est peut-être le spot le plus connu d’Irlande, il y d’ailleurs pas mal d’étrangers dont beaucoup d’anglais qui viennent en van.

castleLe village est petit et il y a peu de commodités. J’ai logé en pleine campagne chez l’habitant, une super expérience que je vous recommande !

easky-halloween
Il y a des choses bizarres dans la ville d’Easky

Deux vagues distinctes à Easky,

  • La Droite : cette vague marche très souvent et peut être parfaite à marée basse avec une houle d’ouest.
  • La Gauche : cette vague marche à toutes les marées et toutes les houles, c’est un spot fréquenté. C’est accessible à tous les niveaux et agréable à surfer, c’est aussi bon pour les longboarders.

easky-leftIl y a du monde à Easky mais aux alentours on trouve de nombreux spots d’aussi bonne qualité avec pratiquement personne, n’hésitez pas à explorer.

Bon soyons clair, vous n’irez pas en Irlande pour le temps et la chaleur mais en Irlande vous trouverez des vagues world class, peu de monde à l’eau et des gens accueillants.

Budget :

  • Avion allez / retour : Aer lingus Bordeaux-Dublin 150 euros + 80 euros de surf
  • Location de voiture : 10 euros par jour avec Budget et 70 euros pour 1000 Km
  • Lit en dortoir à Bundoran 20 euros / nuit
  • Air B & B pour Easky 20 euros / nuit
  • La pinte de Guinness = 4 à 4.5 euros

Abonnez vous à la page Facebook pour ne rien louper des prochains voyages.

Le guide pour préparer et réussir votre surf trip est maintenant disponible en cliquant ici.

Libro Fabien 12072016 cover

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *