Sénégal: L’interview du surfeur Pantxo

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Lors de mon passage à Ngor au Sénégal, j’ai rencontré « PANTXO », l’une des figures locales du surf, voici son interview.

  • Salut Pantxo, peux-tu te présenter ?

    J’ai 42 ans, né en France aux Sables d’Olonne, puis passé mon adolescence jusqu’à l’âge de 25 ans à Biarritz, qui est ma ville de cœur. Je surfe depuis 35 ans.

    DSC00714

    • Comment et pourquoi es-tu arrivé au Sénégal ?

    J’avais un couple d’amis qui avait un gliss camp au Sénégal. Je suis arrivé en 1999, pour m’occuper de l’activité surf du gliss camp à l’hôtel de la madrague à Ngor.

    La raison pour laquelle je suis resté au Sénégal, c’est que je suis tombé amoureux de la vague de Ngor. J’ai vraiment eu un coup de foudre pour cette vague, elle peut marcher dans toutes les conditions : petites, moyennes, grosses, avec du vent, sans vent, y’a jamais deux vagues pareilles, jamais on ne s’en lasse.

    DSC04589

    • Quelles sont tes activités à Ngor ?

    C’est l’école de surf à 85% et à 15% les surf trips.

    En 2015, on a vendu un peu plus de 150 cartes d’adhérents au profit de l’école de surf. On a une clientèle francophone et anglophone et on fait surfer les enfants à partir de l’âge de 5 ans. L’adhérent le plus âgé a 60 ans. On possède un parc de 75 planches et 100 combinaisons, 2 camions et 1 bateau.

    Le surf trip c’est peu de mon activité parce que j’estime que pour s’occuper correctement des gens qui viennent en surf trip, il ne faut pas en avoir beaucoup par semaine donc je me limite à 4-5 surfeurs maximum pour que les gens soient vraiment contents et heureux de mes services. Le job de guide est super intéressant et excitant mais pour qu’il soit bien fait il faut vraiment respecter le niveau des surfeurs et également le type de vague qu’ils veulent surfer. C’est ce que je dis toujours aux moniteurs ou aux guides « on n’est pas là pour surfer mais pour faire surfer les gens et optimiser leur temps de surf ».

    DSC00571-001

    • Quel est le potentiel du surf au Sénégal ?

    On a quelques beach break sympas mais c’est plus pour l’été ou pour les cours de débutants l’hiver. On a aussi des points, comme la vague de Ngor, la gauche de Loïc et d’autres. Ce sont des vagues assez longues qui déplacent beaucoup d’eau, ça ressemble un peu aux reefs du pays basque. Après on a également des vagues qui marchent moins souvent mais qui ont une qualité indonésienne. Sur tout le nord de la presqu’île on bénéficie de 95% de jour de surf par an et au sud on va dire qu’on est à 35% de bon jour de surf par an.

    Sénégal Ngor Surf Pantcho floater

    • Comment a évolué le surf depuis ton arrivée ?

    Au niveau du nombre de personnes c’est en explosion par rapport à ce que ça a été, bon c’est un peu pareil en Europe ou ailleurs dans le monde, c’est devenu fashion, c’est à la mode de surfer. Depuis la fin des années 70, il y a une communauté surf au Sénégal avec des sénégalais, des français, des libanais etc… c’est une communauté cosmopolite comme l’est la ville de Dakar.

    80% des sénégalais qui surfent sont issus de l’ethnie des Lébous, se sont de grands pêcheurs, de grands chasseurs sous-marins et maintenant de très bons surfeurs.

    • Quels sont tes projets ?

    Continuer à développer les surf trips avec comme leitmotiv « right time, right place » et que les gens repartent du Sénégal avec la banane. D’ailleurs depuis un peu plus d’un an nous avons un 4×4 pick-up pour améliorer la qualité du réceptif des clients surf-trips.

    Pour la partie école de surf, continuer à se développer en améliorant notre qualité d’enseignement, en utilisant un matériel irréprochable.

    Consolider notre partenariat avec la marque Quiksilver, et le Quiksilver surf-camp Sénégal.

    DSC05768

    • Le mot de la fin ?

    Je remercie tous nos clients pour la confiance qu’ils nous témoignent depuis plus de 15 ans, ainsi que la qualité de travail de mon équipe de moniteurs et guides.

    DSC05812

    Un grand merci à Pantxo pour cette interview!

    Pour plus d’infos, vous pouvez visiter les pages Ecole SURF Attitude SénégalPantcho surf trip et Quiksilver boardriders dakar

    Sur le même thème, retrouvez également l’article Pourquoi partir en surf trip au Sénégal… 5 raisons!

    Le film de surf d’exception de JohnJohn Florence est disponible en DVD:

Facebooktwittergoogle_plusredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *