Surf Trip à Tahiti

Facebookredditmail

Des vagues de rêve, une eau chaude et turquoise, des paysages paradisiaques, une culture et un accueil unique, Tahiti serait-elle la destination parfaite ? Je te fais un petit débrief de ce nous avons vu et ressenti durant notre surf trip en Polynésie.

Après un long vol d’environ 20h (le paradis se mérite) nous sommes accueillis à l’aéroport par un groupe jouant de la musique traditionnelle polynésienne, ALOHA 🙂

Papara

Notre premier stop est la plage de Taharuu à Papara, c’est le spot idéal pour débuter le surf trip. C’est un beach break facilement accessible avec des pics gauche/droite. Les vagues sont tranquilles et parfaites pour s’entraîner.

Un peu de monde à l’eau, allant du débutant au pro, tu pourras sûrement croiser quelques figures locales sur ce spot.

La plage de sable noir avec les montagnes recouvertes de végétation verte en font un joli spot.

A savoir : Pour nos premiers jours, la météo n’a clairement pas été de notre côté et à Tahiti quand il pleut, il pleut. Côté surf, l’eau de la rivière se déverse sur le spot rendant l’eau de couleur marron et plus fraîche.  

Conseil : Pour se déplacer sur l’île de Tahiti, le plus simple et le plus adapté est la voiture.

Nous avons loué un véhicule auprès de la société Eco Car. Elle se propose de livrer le véhicule à ton logement et le retour peut se faire ailleurs sur l’île. Super service et en plus le personnel est sympa, je vous la recommande.

En pleine expérimentation du met local, le « poisson cru » : thon + coco
Un des trucs magiques en Polynésie, voir des baleines

Taapuna

Moins connu que Teahupoo mais pourtant tout aussi légendaire et difficile à dompter.

Deux jours après notre arrivée, nous partons vers le nord-est de Tahiti à Punaauia, sur le spot Taapuna. Du bord, la vague semble petite, il y a moins de 10 personnes à l’eau mais c’est difficile à dire tellement elle est loin. Je me chauffe et pars pour 20 minutes de rame.

Comme beaucoup de spots en Polynésie, la vague casse à la sortie de la passe, il faut traverser le lagon pour y accéder.

Le spot de Taapuna vu du ciel avec Moorea en fond

A savoir : Pour Taapuna, j’ai visé et suivi les bouées de balisage, pour ne pas rester au milieu de la passe. Avec les nombreux bateaux qui traversent, ça peut vite devenir dangereux.

Arrivé au pic, l’eau est transparente avec une belle vue sur le corail, faut pas trop se louper au take off car le reef devient vite sec.

C’est toujours un peu perturbant (et assez stylé 😉 de surfer de l’eau aussi claire, on cherche le positionnement sur la vague et on a l’impression de voler, d’être en lévitation.

Bonne ambiance au pic, comme quasiment partout en Polynésie.

Un truc génial à Tahiti, tout le monde se dit bonjour. Tu vas me dire, ok, comme à la maison quand t’es avec des mecs civilisés. Non, là, quand un surfeur arrive au pic, il va checker individuellement chaque surfeur. Ça fait vraiment la différence !

Revenons sur le spot en lui-même, Taapuna est une longue gauche puissante et tubulaire. C’est une vague sérieuse qui a un air de sa grande sœur Teahupoo.

Sois prêt, il y a souvent des séries « surprises » qui sont plus grosses que les autres toutes les 20 minutes environ.

Cette vague peut être parfaite et tu peux te mettre le barrel de ta vie mais ce n’est pas donner à tout le monde car le take off est technique.

Le foil, sport national en Polynésie

Merci aux locaux pour les retours en bateau, le trajet est vraiment long après la session.

L’article avec du gros surf parfait à Teahupoo, c’est ici ;)

Facebookredditmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *